Les encyclopédies collaboratives en ligne au service du savoir

Il est indéniable que les encyclopédies traditionnelles en format papier occupent encore une place prépondérante sur les rayons des bibliothèques du monde entier. Toutefois, l’encyclopédie numérisée est devenue le moyen de prédilection pour obtenir des informations sur un sujet de nos jours. Il en existe de multiples variantes, néanmoins, une en particulier jouit d’une notoriété et d’une utilisation mondiale inégalée. Il s’agit incontestablement de l’encyclopédie participative Wikipédia .

Panorama des différents types d’encyclopédies en ligne

Les encyclopédies numériques peuvent revêtir deux formats distincts :

  • Les encyclopédies gratuites : Une encyclopédie en ligne libre et gratuite est le fruit d’un travail d’écriture collaboratif, généralement effectué par des passionnés et des encyclopédistes amateurs. Cette forme d’encyclopédie participative prône une participation volontaire et accessible à tous. A noter que l’arrivée des classements alphabétiques dans les encyclopédies date du XVIIIe siècle.
  • Les encyclopédies payantes : Celles-ci peuvent aussi exister sous une forme papier. Elles se caractérisent par la mention des articles rédigés par des spécialistes et par la présence d’une biographie de l’auteur. Les encyclopédies en ligne payantes les plus renommées sont notamment l’encyclopédie Universalis, l’encyclopédie de Diderot et l’Encarta.

Chronique du développement de l’encyclopédie participative Wikipédia

L’encyclopédie, dans sa conception traditionnelle, assure la curation et la présentation alphabétique d’informations exhaustives dans un domaine précis de connaissance. Une fois portée sur la sphère digitale, l’encyclopédie devient ce que nous qualifions couramment de « virtuelle », soit une plateforme d’information accessible en ligne.

Wikipédia, est une illustration parfaite de ce type d’encyclopédie digitale. Elle jouit d’une dimension universelle et multilingue. Les géniteurs de cette riche source d’information sont Jimmy Wales et Larry Sanger. Leur création, fructueuse et révolutionnaire, s’est manifestée au grand jour le 15 janvier 2001 et elle se positionnera rapidement parmi les sites internet les plus fréquentés à l’échelle mondiale.

Lire :  Maximiser la valeur de votre réseau avec le marketing d'influence valueyournetwork

L’ambition initiale de Wikipédia converge vers une collecte méticuleuse d’informations authentiques couvrant une palette variée de sujets. De plus, l’organisation méthodique de ces précieuses données pour consentir à leur vulgarisation représente l’un de ses principaux objectifs.

En effet, Wikipédia s’impose comme un véritable atout pour divers profils d’utilisateurs. Qu’ils soient étudiants cherchant à élargir leur champ de connaissances ou enseignants désireux de proposer aux élèves un système innovant d’écriture collaborative, tous trouvent leur compte sur cette plateforme.

L’attrait indéniable de Wikipédia

Wikipédia, en tant qu’une des encyclopédies en ligne les plus colossales, se trouve également parmi les destinations web les plus fréquentées quotidiennement. La clé à ce fabuleux succès réside principalement en la présence engagée de multitudes de contributeurs véhiculant leur savoir bénévolement, injectant continuellement des articles étayés à un rythme incessant. Ainsi, on pourrait aisément signaler l’abondance et l’éclectisme de son contenu comme étant un de ses plus grands atouts.

D’autre part, une qualité tout aussi séduisante est la gratuité intégrale du site. Wikipédia n’exige aucun abonnement, qu’il soit mensuel ou annuel, ni même une simple inscription, et ce, sans nécessiter une contrepartie financière pour le privilège d’accès à son riche contenu. Cette caractéristique d’un site web sans frais et dépourvu de toute publicité a aisément conquis des millions de visiteurs web depuis ses balbutiements.

L’un des principaux soutiens de Wikipédia est sans doute son caractère accessible et épuré. Son interface a opté pour un minimalisme efficace : des textes, des paragraphes, les références repliées au pied de page, des liens internes et externes. Les maîtres d’œuvre ont sciemment rejeté une esthétisation ostentatoire et moderne en faveur d’une ergonomie claire et directe qui, à l’évidence, a trouvé son écho auprès du public.

Lire :  Metatrader 5 : avis sur la plateforme

Un autre atout unique, qui complète la pléiade des avantages de ce site, est l’opportunité conférée aux contributeurs et administrateurs de réviser constamment l’information. Les inexactitudes peuvent être rectifiées promptement et les segments d’information non pourvus peuvent être fournis dès lors qu’un contributeur en prend conscience.

Les limites inhérentes de Wikipédia

On identifie un nombre non négligeable de problématiques avec Wikipédia. De ces dernières, sa absence d’universalité se trouve être une contradiction majeure. Le caractère humain, par nature subjectif, ne permet pas d’assurer une objectivité infaillible. Wikipédia n’échappe pas à cette condition. Bon nombre de personnalités, au gré d’une idéologie non harmonieuse avec les administrateurs du site ou sa politique, ont exprimé leur mécontentement face au traitement réservé à leur biographie sur ce support.

Par ailleurs, il serait erroné de ne pas mentionner l’occurrence élevée d’erreurs présentes dans de nombreux articles. Ceci résulte de la nature collaborative du site, conjuguée à l’impossibilité de contrôler l’intégralité des informations partagées.

Quelles alternatives aux encyclopédies collaboratives en ligne?

Voici une sélection de ressources partagées en ligne qui se positionnent comme d’excellentes alternatives à Wikipédia :

  • Wikimini : Conçue avec pour cible principale les plus jeunes, cette plateforme leur offre accès à un large éventail d’articles, aussi bien en ligne qu’hors ligne. C’est en quelque sorte Wikipédia en modèle réduit, destiné à les initier au déchiffrage de l’information, ainsi qu’à l’art de la recherche et de la rédaction. Elle est à l’instar de sa grande soeur, entièrement gratuite et a été instaurée par des enseignants suisses et belges. Son objectif est essentiellement de transformer les enfants en auteurs engagés envers des sujets qu’ils affectionnent. Elle est logée par l’organisation Wikimédia France.
  • Larousse : Ce vaste dictionnaire, dont le contenu est soigneusement étoffé par des experts tels que des savants et des philosophes offre une interface supérieure à celle de Wikipédia. De plus, des liens conduisent les utilisateurs vers les divers dictionnaires en ligne de Larousse. Il regroupe 90 000 articles élaborés avec 135 000 définitions.
  • Encyclopédie of Life (EOL) : C’est le point de ralliement de toutes les informations relatives au monde vivant, qu’il s’agisse d’espèces actuellement en vie ou ayant existé dans l’histoire. Chaque article est soigneusement illustré d’images pour une meilleure compréhension.

Laisser un commentaire